Speaking Agency

A chacun sa façon d'apprendre les langues : cours, garde d'enfant, atelier créatif...

Les langues sont faites pour être vécues

Contactez-nous

Services

Fonctionnement

Par ville

Par langue

Stage thématique pendant les Vacances!Speaker du mois!

Près de chez vous

Cours à Domicile

Par ville

Par langue

Stage thématique pendant les Vacances!Speaker du mois!

Près de chez vous

Cours à Domicile

Par ville

Par langue

Stage thématique pendant les Vacances!Speaker du mois!

Près de chez vous

Cours à Domicile

Par ville

Par langue

Speaker du mois!

Près de chez vous

Solutions entreprises

Cours à Domicile

Par ville

Par langue

Speaker du mois!
Espace familles Espace intervenants

Maria Kihlstedt, psycholinguiste et maître de conférence à l'université Paris-X, répond à cette question dans le magazine Sciences Humaines : le bilinguisme est-il un atout ? 

...La mobilité croissante des personnes, les mariages mixtes ainsi que la volonté politique d’introduire de plus en plus tôt une première langue vivante dans les écoles – et deux langues vivantes avant l’entrée en sixième selon la recommandation de la Commission européenne – font que beaucoup d’enfants sont aujourd’hui confrontés très tôt à plusieurs langues.

En dépit de cette évolution sociétale, le bilinguisme continue à susciter autant de craintes que d’enthousiasme. « Mieux vaut bien apprendre le français avant d’entamer l’apprentissage d’une autre langue »« si l’enfant mélange ses deux langues, il vaut mieux qu’il n’en utilise qu’une »…, autant d’affirmations qui résistent encore aux nombreux démentis apportés par la recherche. Ces idées reçues concernant la prétendue nocivité du bilinguisme semblent avoir la vie particulièrement dure dans certains pays où le monolinguisme a longtemps été le modèle. On oublie que le monolinguisme est l'exception : Selon l'UNESCO, les deux tiers de la population mondiale parlent quotidiennement plus d'une langue...

Une langue ne s'installe pas au détriment de l'autre

...On sait désormais que le bilinguisme enfantin n'est pas l'addition des deux langues dans le cerveau de l'enfant. Avant 7 ans, c'est le langage comme faculté, plus que telle ou telle langue, que l'enfant découvre et construit comme il a découvert la marche. Découvrir le monde par une,deux, voire trois fenêtres n'affecte pas fondamentalement son dévelopement linguistique. Un certain retard dans une des langues peut temporairement survenir, mais il sera vite rattrapé s'il y a continuité et maintien d'usage dans les deux langues. L'enfant prend alors en charge la tâche de séparer ces deux langues et de les utiliser en adéquation avec son environnement... 

Avantages moins attendus

...Des études récentes font ainsi état d'une meilleure capacité de filtrage des distractions, autrement dit de concentration, associée au bilinguisme. On relève de même une pensée créative et une mobilité conceptuelle plus prononcées du fait d'un mode de sollicitation différent de la mémoire de travail. l'exposition précoce à plusieurs langues facilite l'acquisition ultérieure d'autres langues, et ses retombées positives en mathématiques ont été maintes fois montrées : celles-ci s'expliquent par une stimulation précoce à plusieurs langues de l'aire de Broca, qui opère la synthèse des chaînes symboliques non seulement linguistiques mais aussi mathématiques. N'y a t-il donc aucun inconvénient à être bilingue précoce? Il semble en tous cas que les avantages l'emportent...

JE PARTAGE CETTE PAGE

Donnez votre avis

Saisissez ce code de sécurité :



01 83 95 41 74
Numéro unique national

Rappelez-moi

Demande de devis
Super bilingue sur Facebook Recruitment