Aller au contenu principal

 Nos 20 000 étudiants arrivent tout juste au niveau attendu en fin de lycée - soit en dessous des attentes académiques de l'université et bien en deçà d'un quelconque bilinguisme.

 

D'après ces résultats, nous sommes 69ième  au classement des pays "bon en anglais"; bien loin derrière le peloton de tête des pays nordiques et l’Allemagne (8ième).

 

 

Les Français reconnaissent l'utilité de l'anglais

 

Selon une enquête réalisée par l'institut IFOP, "les Français reconnaissent l'utilité de l'anglais pour le voyage et les affaires, mais sont timides lorsqu'il s'agit de l'utiliser. Les français préfèrent alors parler français avec les étrangers convaincus que leur anglais est lamentable".

 

Mais alors y aurait-il un gène gaulois qui expliquerait ce divorce entre les français et l'anglais? Sommes-nous résolument nul en anglais?

 

Le problème pourrait venir de notre système éducatif qui ne met pas assez l'accent sur l'apprentissage de l’anglais. Le gouvernement a annoncé que l'anglais serait désormais obligatoire dès le CP. Une nouvelle que les parents d'élève ont accueillie avec enthousiasme.

 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

Derniers articles

TOEIC, TOEFL … tous les examens d’évaluation d’anglais

Les diplômes d’évaluation de niveau d’anglais…

L'employé du mois de Mai : Tom !

Découvrez le nouvel employé du mois de Speaking-…

Pourquoi l’anglais va-t-il booster votre parcours professionnel ?

Connaitre une langue étrangère est avant tout…