Aller au contenu principal
2 500 offres disponibles !

comment se loger à paris

 

 

Erasmus, WEP, EF des noms qui sonnent doux aux oreilles de ceux qui rêvent de partir étudier à l’étranger. 

 

L’immersion au sein d’un nouveau mode de vie, le changement de fuseau horaire, une nouvelle langue…toutes ces raisons qui poussent les jeunes à partir à l’aventure ne sont pas toujours au rendez-vous, surtout lorsque la question du logement pose problème. 

 

 

Barrière de la langue, garant introuvable, procédures administratives laborieuses, nombreux sont les obstacles qui rendent difficile la recherche d’un appartement pour les étudiants étrangers. 

 

De la recherche d’un logement aux allocations, voici nos 5 conseils pour se loger en France.

 

 

 

#1 Planifier son budget 

 

 

Avant de vous lancer dans la conquête d’un appartement, il faut savoir combien vous pouvez dépenser. Au-delà du loyer, d’autres dépenses sont à envisager. Par exemple si vous passez par une agence il vous faudra compter les frais qui y sont associés. 

 

 

Heureusement, il existe des aides qui pourront prendre en charge une partie du montant de la location.

 

 

Il faut néanmoins s’y prendre assez en avance pour les recevoir dès le premier mois de paiement du loyer. Selon la région dans laquelle vous vous trouvez, ces dernières varient, il faut bien se renseigner au préalable en effectuant une simulation sur les sites des organismes associés (CAF, CROUS).

 

 

Quant à la question du garant, que vous choisissiez votre oncle expatrié, votre sœur ou un vieil ami de vos parents, il vous faut garder en tête que celui-ci doit résider en France. 

 

 

 

#2 S’intéresser aux résidences universitaires

 

 

 

Pourquoi vivre seul quand la vie en communauté vous tend les bras ? Les résidences universitaires présentent de nombreux avantages : logement meublé, nouvelles amitiés, partage de bons plans, bref une intégration plus aisée. Il n’est pas toujours facile de commencer une nouvelle vie loin de chez soi et la résidence universitaire vous protégera de l’isolement.

 

 

Là encore il faut savoir s’y prendre à l’avance puisque les places sont limitées.

 

 

Rendez-vous sur le site étudiant.gouv pour vous rendre incollable sur les démarches à effectuer et la localisation de ces résidences. Quant aux inconvénients, ils résident surtout dans votre vocation de décorateur d’intérieur. À défaut de pouvoir choisir vos meubles, vous pourrez choisir vos amis. 

 

 

 

#3 Se renseigner sur la localisation du bien

 

 

Vous rêvez d’un appartement qui vous fera ressentir pleinement votre indépendance mais vous ne connaissez pas bien votre nouvelle ville ? Plusieurs critères sont à prendre en compte.

 

 

La distance avec votre école, la sécurité du quartier, la proximité des commerces, les transports en commun sont des questions qui vont au-delà de l’esthétique de votre nouveau logement mais qui doivent se poser.

 

 

Si vous avez la chance de connaître un.e élève d’une année supérieure pour vous aiguiller dans votre recherche, foncez. Demandez-lui quel est le meilleur endroit pour vivre, les coins à éviter ou à fréquenter.

 

 

Cela facilitera vos recherches et vous évitera les mauvaises surprises. 

 

 

 

#4 Préparer son dossier locatif 

 

 

Un dossier locatif qui maximise les chances de votre candidature est un dossier propre et ordonné. Préparez-le à l’avance afin de pouvoir le fournir immédiatement à votre futur propriétaire.

 

Vous attestez de votre organisation et de votre sérieux, des qualités qui placeront votre candidature en tête de liste.

 

Vous n’avez pas de garant en France ? Pas de panique, Cautioneo se porte garant pour vous et vous permet d’obtenir le meilleur dossier de location.

 

Le + Cautioneo : les revenus étrangers sont pris en compte - Testez votre éligibilité en 3 minutes sur leur site.

 

Si vous êtes perdu.e entre tous vos papiers, Cautioneo vous confie les secrets du dossier imparable dans son Guide Locataire alors n’hésitez pas.

 

 

 

#5 Connaître ses droits/ devoirs vis-à-vis de son bailleur 

 

 

Puisque changer de pays implique aussi un changement de réglementation, se renseigner sur ses obligations en tant que locataire est impératif.

 

Le loyer, les assurances locatives, les éventuels travaux sont autant de critères qui, si vous ne les maîtrisez pas, peuvent vous mettre en difficulté vis-à-vis de votre bailleur.

 

À l’inverse, soyez aussi informé.e de ce que le propriétaire peut attendre de vous ou non pour éviter les litiges. Une relation apaisée nécessite de la transparence.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Le code langue du commentaire.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Derniers articles

Noël dans le monde

Et si vous profitiez des fêtes de fin d'…

Besoin d’un garant ? Louez avec le meilleur des garants : Garantme

Garantme c'est la solution de caution pour…

Le calendrier de l'avent

Créez un calendrier de l'avent avec les…