Aller au contenu principal
2 500 offres disponibles !

Pourquoi ne pas choisir de travailler comme au pair à Paris ?

why not to work as an au pair in france

 

Au pair à Paris, ça vous semble être la belle vie, non ?

Beaucoup d’étudiants font ce choix lorsqu’ils viennent s’installer dans la capitale française.

 

Mais est-ce vraiment la bonne décision ? Speaking-Agency s’est penchée sur la question…

 

Découvrez cinq raisons pour lesquelles les familles francophones recherchent des baby-sitters anglophones.

 

Et notez que vous développerez d'importantes compétences en tant que babysitter.

 

Une charge de travail inattendue

 

 

Pour de nombreux étudiants et jeunes professionnels qui envisagent de devenir fille au pair, la décision provient en grande partie du rôle stéréotypé que vous pourriez voir jouer dans Nanny McPhee ou Julie Andrews dans Mary Poppins.

 

En effet, le mot «au pair » se traduit par « égal(e) à » et a, par le passé, le sens voulait que la fille au pair employée soit traitée comme égale aux membres de la famille.

 

 

Cependant, avec le temps, la vie active française est devenue beaucoup plus agitée et tendue, et le rôle d’une « fille au pair » ressemble davantage à celui d’employée à domicile.

 

 

Le rôle à part entière ne se limite pas à garder les enfants et à veiller sur eux.

 

 

Souvent, la « fonction » peut impliquer des tâches ménagères telles que la cuisine et le nettoyage. Il est d’être conscient(e) de la réalité du terrain avant de prendre cette décision.

 

 

Y a-t-il un soutien ?

 

Les filles au pair sont souvent mises en contact avec des familles par l’intermédiaire d’un(e) ami(e) ou par des agences sur Internet. Ces modes d’emploi sont pratiques et efficaces, éliminant souvent les intermédiaires - l’attrait est donc clair.

 

 

Cependant, privilégier la rapidité de recrutement n’est pas nécessairement un choix judicieux. Il est important de penser à l’avenir et de comprendre que la relation entre la fille au pair et sa famille peut ne pas fonctionner aussi bien que prévu et / ou que des désaccords peuvent.

 

 

Dans ce cas, il est essentiel de pouvoir compter sur quelqu'un, et travailler avec une agence de garde d'enfants peut jouer en votre faveur face à ce type de situation.

 

 

L’isolement

 

 
Pour une fille au pair, les heures d'ouverture combinées au nouveau pays peuvent constituer une expérience isolante.

 

 

Vous avez moins de temps pour vivre votre vie dans le pays d’accueil et moins de chances de vous échapper du travail pour vous vider la tête et profiter de ce que la France a à offrir.

 

Avec un rôle de baby-sitter, les heures sont fixes et vous permettent de vous assurer un peu de temps libre.

 

Speaking-Agency propose également des activités sociales mensuelles à tous ses employés et à une fantastique communauté internationale pour se faire des amis et créer des liens.

 

 

Le manque de formation

 

 

La garde d'enfants est un métier difficile C’est une énorme responsabilité et, si la relation avec les enfants se passe bien, la baby-sitter aura la chance d’avoir un impact réel et durable sur leurs vies.

 

Pour ce faire, il est important d’avoir la bonne formation.

 

Une fois le travail obtenu, les filles au pair peuvent négliger le développement de leurs compétences en matière de garde d'enfants.

 

 

Avec une agence, une formation peut aider les professionnels de la petite enfance à être les meilleures nounous possibles ! 

 

Par exemple, chez Speaking-Agency, nous proposons des ateliers mensuels avec un expert Montessori, afin de vous transmettre des techniques de pointe et de répondre à vos questions.

 

 

Le manque d’espace privé

 
Devenir une fille au pair résidente peut être un excellent moyen de maîtriser le français et d’apporter une aide véritable au reste du foyer, en aidant aux tâches ménagères. C’est donnant-donnant.

 

Néanmoins, même si les filles au pair ont leur propre chambre dans la maison, rien ne dit qu’il n’y aura pas d’enfants qui viendront après les heures de travail, ni de parents qui demanderont une faveur « ponctuelle » … trois fois par semaine, comme aider à nettoyer une pièce, ou réparer une tringle à rideaux.

 

Trouver un véritable espace privé pour se détendre et réfléchir peut-être une tâche délicate pour certaines filles au pair.

 

Le salaire

 

Avec les familles qui donnent une chambre et de la nourriture aux au pairs, le salaire gagné équivaut à un peu d’argent de poche.

 

Bien sûr, vous économiserez beaucoup sur le loyer et vivrez souvent dans une maison plus agréable qu’un studio d’étudiant pas cher, mais vos activités en dehors de la vie active seront limitées par ce que vous pourrez dépenser.

 

N'oubliez pas qu'un verre à Paris coûte environ 5 € à l'heure de l'apéritif, et qu’un restaurant vous coûte normalement au moins 15 € !

 

Chez Speaking-Agency, nos baby-sitters gagnent entre 11,50 € et 13 € de l'heure.

 

Le défi de vivre avec les enfants

 

La relation qu’une fille au pair va entretenir avec les enfants de la famille, sera différente de celle d’une babysitter.

 

Pour beaucoup, c’est en fait ce qui les attire vers la vie au pair.

 

Cependant, il y a des difficultés supplémentaires qui peuvent ne pas être prises en compte.

 

Vous avoir à la maison 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, permettra aux enfants de s’habituer rapidement à vous, en tant que membre de la famille et non en tant qu’autorité.

 

Mais les jeunes filles au pair doivent parfois faire face à des enfants qui les défient à chaque décision, voire même, qui piquent une crise ! 

 

Bien sûr, les baby-sitters peuvent également rencontrer ces problèmes, mais le fait d’avoir une relation aussi proche qu’une fille au pair peut souvent exacerber les tensions.

 

Aucune autre option

 

Si les filles au pair viennent en France avec une seule famille en tête et les ambitions d’une nouvelle vie, c’est un jeu risqué.

 

Être livrée à soi-même pour choisir la famille dans laquelle travailler peut laisser les filles au pair dans un état d'incertitude qui aboutit souvent à la prise d'un travail sous le coup de l’urgence, qui, la plupart du temps, ne correspond pas à leurs attentes.   

 

 

Les agences ont souvent beaucoup plus de familles sur le système, donc si un problème se posait et que vous vouliez essayer un nouveau rôle, il y en aurait probablement un qui conviendrait.

 

 

Chez Speaking-Agency, des milliers de familles à travers la France recherchent l'un de nos employés de la petite enfance - dont beaucoup ont changé de poste ou remplissent leur emploi du temps en travaillant par deux !

 

Vous pensez travailler en baby-sitting ? Speaking-Agency aimerait avoir de vos nouvelles. Postulez pour rejoindre notre mission ici.
 

Ajouter un commentaire

Le code langue du commentaire.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Derniers articles

Travailler à Paris : bien préparer son année à l'étranger

Vous songez à travailler une année à Paris ? Nous…

#1 Top des secteurs qui recrutent à Paris : le luxe

Considérée comme la capitale mondiale de la mode…

Où fêter Saint Patrick's Day à Paris ?

Que vous soyez Irlandais.e ou non, profitez de…